Délégationde Franche-Comté

La passion de l’accueil familial de vacances

En 2018, au Secours Catholique délégation de Franche-Comté, l’accueil familial de vacances (AFV) a permis à trente et un enfants de partir en vacances d’été. Vingt-sept familles se sont engagées et portées volontaires pour réaliser ces séjours de deux ou trois semaines. Cette rencontre a été possible grâce à l’équipe de bénévoles-référents AFV, présents dans toute la Franche-Comté. Ce sont eux qui font le lien entre ces familles. Interview par Estelle Jeannin de Josette Pierre, bénévole AFV.

Devenez, vous aussi, famille de vacances.

Quelle est ta mission au Secours Catholique ?

Josette Pierre : « Je suis référente d’accueil familial de vacances sur le secteur de Dole et bénévole. Mon rôle est de repérer les familles susceptibles d’accueillir un enfant durant l’été en séjour de vacances et de proposer à des familles ayant des enfants, et ne pouvant pas partir, de s’inscrire à l’AFV.

Être référente AFV c’est aussi : témoigner auprès des autres bénévoles de ce qui se vit au sein de l’AFV, assurer le suivi des familles que nous avons accompagnées durant l’été, créer du lien, le garder et l’entretenir. »

Comment et pourquoi es-tu devenue bénévole AFV ?

« On m’a demandé d’être bénévole AFV. L’AFV s’inscrit dans le grand chapitre “solidarités familiales” et lui fait trouver tout son sens. Ça m’attire, ça me porte.

Lorsque nous rencontrons une personne dans nos accueils, nous devons l’apprécier dans son entier : histoire, culture, vécu, entourage, famille, réalités actuelles… Souvent, une belle énergie se dégage d’une femme, ou d’un homme, parlant de sa famille et une étincelle anime son regard. Mais souvent aussi, nous rencontrons des personnes qui en sont privées… et nous percevons leurs souffrances, quel que soit leur âge. La famille revêt toute son importance. Quelle richesse pour certains !

Dans le cadre de l’accueil familial de vacances, nous sommes témoins de belles histoires entre les enfants et leur famille de vacances, entre les familles de vacances et les familles des enfants. Des histoires qui durent pour certaines. Et qui dans tous les cas, marquent profondément les uns et les autres.

Les solidarités familiales sont un grand chapitre, l’AFV n’en est qu’un petit volet. C’est une activité orientée vers les enfants, on ne peut être insensible. Cela nous touche. »

Tu as participé à la fête de la délégation, comment l’as-tu vécue ?

« Je me suis sentie privilégiée car j’ai accompagné une famille, une maman et ses enfants. Ils se sont préparés à cette fête. J’ai vu leur enthousiasme une fois sur place, quand ils ont retrouvé la famille de vacances dans laquelle le petit était parti durant l’été.

Et l’animation en direction des enfants était sympathique. Lorsqu’ils ont apporté le gâteau, nous avons noté leur sourire. C’était très émouvant. En plus, c’était le fils de la famille que j’accompagnais qui portait le gâteau réalisé le matin ; quelle fierté pour elle ! Et soixante-cinq enfants, c’était beau.

Ce jour-là, à la fête, ce qui était aussi très touchant, c’est que nous avons vu beaucoup de familles. »

Quel message voudrais-tu passer concernant les solidarités familiales ?

« L’AFV, c’est participer à la construction d’un enfant, d’un adulte de demain. Tout adulte peut être référent d’un enfant. Dans le cas précis de l’AFV, la séparation et le départ doivent permettre à la famille de se recentrer lors du retour, chacun trouvant sa bonne place avec la juste distance afin que parents-enfants et enfants d’une même fratrie vivent en harmonie aussi bonne que possible. Cette séparation est bénéfique, tout le monde a pu souffler.

J’ajoute que les liens de la famille doivent toujours être privilégiés : un enfant doit pouvoir être fier de ses parents. »

Que voudrais-tu nous dire d’autre ?

« Au Secours Catholique, il est toujours question de “créer du lien” et à ceux qui liront ce témoignage, je dis : pourquoi pas vous ? »

Propos recueillis par Estelle Jeannin, chargée de la thématique « solidarités familiales » au Secours Catholique de Franche-Comté

Publication mars 2019

Imprimer cette page

Portfolio