Délégationde Franche-Comté

A Poligny

Des jardins partagés

Depuis plusieurs années, l’équipe de Poligny du Secours Catholique de Franche-Comté, en lien avec l’association Solidarité paysan a initié des jardins partagés. L’action consiste à mettre en lien des personnes disposant de terrain dont elles n’ont pas l’utilité, avec des personnes en précarité désireuses de cultiver des légumes.

Des jardins partagés

publié en mai 2020

Cette activité est l’occasion de nouer des liens et créer un outil d’accompagnement. Elle vise à permettre aux personnes d’accéder de manière digne à leur alimentation.

À ce jour, trois familles participent à cette activité, ainsi que deux bénévoles de l’équipe de Poligny, Bernard Darmet et Patrick Poix. Durant près de dix ans l’équipe de Poligny a disposé d’un terrain situé au centre-ville et disposant d’un point d’eau. Après le décès de la propriétaire, l’équipe a dû se mettre en recherche d’un nouveau terrain. Durant ces trois dernières années, elle a dû en changer à trois reprises en raison de problème d’accès à l’eau ou de propriétaires souhaitant reprendre leur terrain.

Aujourd’hui, la maison du diocèse a mis à disposition un terrain, idéalement située entre le centre ville et le quartier populaire de Poligny, ancien potager des sœurs du Saint-Esprit. Un menuisier a réalisé deux portes nécessaires pour séparer le potager du parc de l’évêché gratuitement en échange de quelques paniers de légumes. L’association Solidarité paysans est enthousiasmée par l’accès à ce terrain. Elle souhaite s’associer avec nous et fournira graines et plants. L’équipe du Secours Catholique devrait s’enrichir de nouveaux bénévoles : sept paroissiens ont manifesté leur intérêt pour ce projet. Une rencontre avec l’ensemble des « acteurs », bénévoles et personnes en précarité, va avoir lieu prochainement pour penser ensemble la manière dont utiliser et investir ce nouvel espace. Ce projet inclura également la participation d’élèves de l’école Saint-Louis de Poligny dans le cadre du projet pédagogique Un professionnel dont le métier consiste à labourer les vignes avec un cheval comtois est disponible pour nous aider à retourner le terrain des parties réservées à la culture.

Alors en attendant le retour des beaux jours, les bénévoles font tout pour que ce projet se passe dans les meilleures conditions en respectant les distanciations sociales.

Imprimer cette page

Portfolio