Délégationde Franche-Comté

« Les jardins solidaires, des lieux ressources pour la délégation »

François Desjobert, animateur de la délégation du Secours Catholique de Franche-Comté, présente le jardin solidaire de l’équipe d’Orchamps-Vennes.

« Les jardins solidaires, des lieux ressources pour la délégation »

Depuis plus d’un an maintenant, l’équipe Secours Catholique d’Orchamps-Vennes a mis en place un jardin solidaire, Qu’est-ce que ce jardin a de particulier ?

François Desjobert : L’idée des bénévoles était de créer un jardin qui ait différentes missions, entre autres :
- Une mission de partage, c’est-à-dire un jardin où bénévoles et personnes accueillies se retrouvent sur un pied d’égalité autour d’un partage de savoir et de tâches. Ainsi ce jardin porte l’espoir de permettre à des personnes accueillies de s’investir avec les bénévoles, au fur et à mesure, dans une démarche de partage et de responsabilisation de chacun. L’intérêt du jardinage est entre autres une mise en valeur très concrète du travail de tous.
- Une mission alimentaire, avec une production de légumes au profit des personnes accueillies par le Secours Catholique afin de favoriser et d’éveiller à l’équilibre alimentaire. Cela rejoint ainsi la vision du droit à l’alimentation que le Secours Catholique défend.
- Enfin une mission fédératrice, en motivant l’engagement de nouveaux bénévoles, objectif qui s’est vite concrétisé.

Pensez-vous que cette initiative puisse dans l’avenir servir de tremplin pour la rencontre et le travail commun de bénévoles de différentes équipes ?

FD : Pour l’instant nous n’avons pas encore réfléchi dans ce sens, mais cela pourrait être une expérience qui motive vraiment des échanges avec d’autres équipes pour promouvoir ce type d’action. De plus, la dimension technique du jardinage crée un lieu d’échange de savoir qui mérite d’être partagé.

Dans la délégation, d’autres jardins se sont mis en marche depuis quelques années, je pense à celui de Gray en particulier, car il y a aussi matière à la rencontre. Ces jardins solidaires sont devenus des lieux ressources pour notre délégation.

Les personnes accueillies ont-elles à ce jour déjà participé à l’entretien du jardin d’Orchamps-Vennes ?

FD : Hélas pas encore, mais elles y sont invitées régulièrement et l’équipe aimerait voir au fil du temps les personnes qu’elle rencontre participer à l’entretien du jardin, apporter et mettre en valeur leurs compétences. Si possible, développer des ateliers de cuisine avec des échanges autour de recettes et de l’équilibre alimentaire.

Tout cela demande patience et persévérance, il nous faut tisser et renforcer nos liens les uns avec les autres. On est encore au balbutiement de cette relation dans l’action.

Propos recueillis par Ludwig Kadja

Imprimer cette page

Portfolio